L’alimentation est l’affaire de tous, et la gouvernance est une nécessité pour pouvoir mener à bien un projet, une action publique qui implique une multitude d’acteurs et de compétences. Il s’agit en effet de donner de la cohérence à l’intervention des autorités publiques, mais aussi de favoriser la participation des acteurs et des citoyens à la définition d’un projet alimentaire local.

La question de la gouvernance se pose pour les projets de restauration collective, et plus largement pour les Projets Alimentaires Territoriaux (PAT), prévus dans la loi d’avenir pour l’agriculture et l’alimentation de 2014 et qui « visent à rapprocher les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les collectivités territoriales et les consommateurs et à développer l’agriculture sur les territoires et la qualité de l’alimentation ».

Dès lors, dans le cadre de la restauration collective, le rapprochement des restaurateurs et des agriculteurs peut se faire à travers la mise en place d’une gouvernance spécifique dédiée à la mise en place des projets concernés.

Pour illustrer ce propos, nous vous invitons à consulter une fiche thématique “Restauration collective” et gouvernance” en cliquant ici

 

 


Dernière modification de cet article : 2 octobre 2019

Articles similaires
Mettre en place des partenariats d’approvisionnement

Contexte / Besoin identifié Le développement de l’offre en produits locaux ne pourra se faire que sur la base de Read more

Cagette et fourchette, Mil Perche: deux plateformes pour s’approvisionner en produits locaux

Les associations "Cagette et fourchette" et "Mil Perche" (Marché d'intérêt local) sont deux plateformes d'approvisionnement de la restauration collective en Read more

Des guides et cartes pour trouver des produits locaux proches de chez soi

Différents territoires de la région Centre Val de Loire ont effectué (et le font encore) un travail de recensement et Read more

Manger bio sans augmenter son budget : c’est possible

Le projet de loi issu des États généraux de l’alimentation prévoit d’introduire au moins 20 % de bio dans la Read more

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin