L’engagement des élus des territoires ruraux, périurbains et urbains en faveur du développement économique agricole et de la qualité des menus proposés en restauration collective traduit une politique volontariste forte.
Les marchés publics peuvent, à des degrés divers, concrétiser ces aspirations, notamment lorsque la collectivité gère en direct ce service public : marchés d’approvisionnement de denrées alimentaires quand la collectivité est dotée d’une cuisine centrale, ou marchés de confection et fourniture de repas en liaison froide ou chaude.
Cette démarche suppose la prise en compte d’une méthodologie préalable qui repose sur deux éléments principaux.

  • La connaissance de l’offre agricole locale et l’organisation des filières.
  • L’utilisation des possibilités offertes par le droit des marchés publics.

Toutefois, et quelle que soit la dimension du marché à passer, on peut observer que les facteurs communs de réussite reposent sur deux piliers : la communication avec les acteurs des filières agricoles et la simplification de la procédure et du cahier des charges.

Si le document ne s’affiche pas, cliquez ici


Dernière modification de cet article : 7 septembre 2021

Articles similaires
Un nouveau code des marchés publics plus favorable aux petits producteurs

La réglementation en matière de marchés publics a évolué en 2006 pour être consolidée en mars 2009. Voici quelques points Lire la suite

Collectivités en gestion directe – Comment introduire des produits biologiques locaux dans votre commande publique ?

Cette fiche a pour objectif de faciliter le travail des collectivités en gestion directe qui souhaitent introduire des produits biologiques Lire la suite

Rédiger un appel d’offre pour une Délégation de Service Public (DSP) intégrant une offre régulière en produits biologiques locaux

La fiche suivante est issue de l’expérience menée dans le cadre du dispositif d’accompagnement des restaurants administratifs pour l’introduction de Lire la suite

LOCALIM : la boîte à outils des acheteurs publics de restauration collective

Face aux recommandations de la Loi Egalim, les acheteurs publics sont souvent pris en tenaille entre les préconisations règlementaires et Lire la suite

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin