Les agriculteurs sont des acteurs locaux clés de l’alimentation d’un territoire et doivent ainsi être au cœur des PAT. Ils peuvent non seulement être force de proposition mais également veiller à ce que les PAT prenne bel et bien en compte la structuration du tissu agricole du territoire.

Ces derniers peuvent s’investir dès la phase d’élaboration du PAT en privilégiant deux moments structurants :
– la phase de diagnostic.
– la phase de gouvernance et d’élaboration de la stratégie.

La phase de diagnostic correspond à l’étape où les caractéristiques territoriales agricoles et alimentaires vont être objectivées afin de constituer un outil de travail sur lequel fonder le PAT. En tant qu’acteurs du système alimentaire territorial, les agriculteurs sont alors considérés comme des parties prenantes essentielles dont il faut connaître les activités.

En effet, la compréhension des dynamiques territoriales et des différents acteurs qui les portent sont autant d’élément essentiel à la pertinence d’un PAT pour structurer, accompagner ou appuyer ces actions.

De fait, le repérage des acteurs locaux doit pouvoir identifier les agriculteurs comme parties prenantes d’un système alimentaire dont le début de la chaîne démarre à la phase de production. Des représentants de ces derniers doivent intégrer la gouvernance alimentaire locale et participer à la définition du cadre d’intervention du PAT.


Dernière modification de cet article : 5 avril 2019

Articles similaires
Développer des démarches innovantes de transition.

Les exigences environnementales inhérentes à la définition des PAT amènent les collectivités territoriales à soutenir dans un premier temps les Lire la suite

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin