Le PNA – Programme national pour l’alimentation – lance sont appel à projet régional.

Cet appel à projets vise à accompagner les acteurs du secteur de la restauration collective dans la mise en œuvre de la loi EGAlim, afin de favoriser l’atteinte de ses objectifs. En particulier, il vise à développer des outils et méthodes d’accompagnement des acteurs permettant l’appropriation des objectifs de la loi en favorisant la montée en puissance des bonnes pratiques, sur le territoire de la région Centre – Val de Loire. Les projets déposés devront s’inscrire dans les champs de la loi EGAlim et notamment, contribuer à l’atteinte des objectifs suivants :


Renforcer la part de produits durables et de qualité en restauration collective, pour atteindre au moins 50% de produits durables et de qualité dont 20% de produits issus de l’agriculture biologique, et 60% de produits durables et de qualité pour les produits carnés servis en restauration collective d’Etat ;
Renforcer l’information des convives, en lien avec l’obligation d’afficher en permanence la part de produits durables et de qualité, et de produits issus de projets alimentaires territoriaux, en restauration collective ;
Mettre en place un plan pluriannuel de diversification des sources de protéines, avec la mise en place de menus végétariens.


Pour cela, ils pourront par exemple proposer des diagnostics et études ; des actions d’animation ou de formation s’inscrivant dans les thématiques prioritaires de l’appel à projets ; des dispositifs d’accompagnement des acteurs du secteur de la restauration collective ; des méthodes de déploiements d’outils (éventuellement préexistants, tels que la plateforme gouvernementale  ma-cantine1 ) visant à favoriser leur appropriation, auprès de territoires ou secteurs particuliers de la restauration collective, etc. Les projets pourront s’adresser à une diversité de publics, tels que des élus (ex. d’actions de formation), des gestionnaires de restaurants collectifs, des cuisiniers, des personnels de restauration et d’animation, des convives, etc. Le fait de cibler certains secteurs spécifiques tel que les établissements sociaux et médico-sociaux, encore peu sensibilisés à l’atteinte des objectifs définis par la loi EGAlim, sera un plus.

Les projets présentés devront viser la réalisation d’actions concrètes, originales ou expérimentales, et si possible transférables grâce à la production de méthodologies et / ou d’outils. Dans cette perspective, ils devront faire l’objet d’une évaluation qualitative et quantitative permettant de déterminer leur possible essaimage. Les produits issus d’approvisionnements locaux n’étant pas intégrés au décompte des 50% de produits durables et de qualité , une attention particulière sera portée aux projets visant à favoriser l’approvisionnement local de la restauration collective, en articulation avec les objectifs réglementaires. Le lien des dossiers de candidature présentés aux différentes démarches de projets alimentaires territoriaux (PAT) présents en région Centre – Val de Loire2 sera également étudié.

Limite des dépôt de dossiers le vendredi 6 mai 2022 à minuit. Modalité et dossier ici.

 

– Retrouvez les autres AAP en cours ici –


Dernière modification de cet article : 29 septembre 2022

Articles similaires
Invitation à la journée PAT du 1er décembre sur l’analyse des dynamiques alimentaires en 2020

Dans le cadre de la mission d'appui régional visant à suivre la mise en place des projets alimentaires territorialisés, InPACT Lire la suite

Guide pour réussir sa transmission en agriculture – Réseau CIVAM

La transmission en agriculture est une étape aussi complexe que l'installation. Elle croise des aspects financiers (vente d'un lieu pour Lire la suite

Proposer, rechercher du foncier ? rendez-vous sur Objectif Terres

L'association Terre de Liens lance la plateforme Objectif Terres ! L'objectif de la plateforme est de mettre en relation des Lire la suite

Exemples d’initiatives foncières menées par des collectivités territoriales

Terres de Liens en partenariat avec l'INRAE lance un centre de ressources sur le foncier pour les collectivités. En effet, Lire la suite

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin