Système alimentaire et coopération entre acteurs du territoire

Pourquoi revisiter nos modes de coopérations dans le système alimentaire ? Le CERDD propose des pistes à travers des rencontres, des repères, des méthodologies et outils.

Enjeux de coopération CERDD

 

Le Projet GouTer (Gouvernance territoriale des systèmes alimentaires) de l’IUFN : enjeux et exemples

GouTer (Gouvernance territoriale des systèmes alimentaires) est un projet de recherche-action de 3 ans (2016-2019), lauréat de l’appel à projet « Systèmes alimentaires innovants » de la Fondation Daniel et Nina Carasso.

Il est piloté par l’International Urban Food Network (IUFN), en partenariat avec l’Institut de recherche et débat sur la gouvernance (IRG), le Resource Centers on Urban Agriculture and Food Security Foundation (RUAF Foundation), Régions de France (RF) et l’association de Recherche et évaluation de solutions innovantes et sociales (RESOLIS).

Ce projet s’opérationnalise en partenariat avec 5 territoires pilotes en France : la Région Centre-Val de Loire, la Métropole de Bordeaux, la Ville de Lyon, le Pays des Châteaux et le Pays Loire Nature Touraine.

Le projet GouTer part du constat que l’orchestration d’une transition vers un système alimentaire durable, requiert une nouvelle forme de pilotage des initiatives et politiques alimentaires, qui fait aujourd’hui défaut. Il vise à renforcer les capacités des collectivités territoriales en matière de gouvernance alimentaire, afin de faciliter le déploiement des projets alimentaires (PAT) et systèmes alimentaires (SAT) territorialisés, promus aux niveaux étatique et régional, à travers :

  •  une sensibilisation des acteurs territoriaux à la notion de gouvernance alimentaire territoriale à travers la réalisation d’un état des lieux des pratiques innovantes en la matière en France et à l’international ;
  •  une co-construction et expérimentation de nouveaux mécanismes de gouvernance alimentaire locale adapté à chaque territoire pilote ;
  •  l’élaboration d’outils méthodologiques facilitant la mise en œuvre de dispositifs de gouvernance alimentaire territoriale.

Le programme de travail s’organise en trois phases principales :

  •     Phase 1 – Caractérisation des enjeux et analyse d’expériences existantes de gouvernance alimentaire innovantes
  •     Phase 2 – Préfiguration d’un dispositif opérationnel de gouvernance alimentaire territoriale
  •     Phase 3 – Capitalisation et valorisation opérationnelle du projet

Retrouvez le Rapport sur les principaux enjeux de la gouvernance alimentaire territoriale
Ainsi que le Document de synthèse des fiches initiatives innovantes

 

 


Dernière modification de cet article : 17 mars 2021

Articles similaires
Convaincre les élus

La mobilisation des élus autour d'une démarche de PAT passe tout d'abord dans le fait de faire comprendre les différents Lire la suite

Bien intégrer tous les acteurs et les élus dès le début

Fédérer ses élus autour d’un projet alimentaire territorial Il est nécessaire de fédérer l’ensemble des élus autour de la problématique Lire la suite

Des exemples de gouvernance de projets

Dynamiques collectives de transitions dans les territoires Cette étude action réalisée par le labo de l'ESS s'est construite sur l'analyse Lire la suite

État d’avancement des démarches alimentaires en région Centre-Val de Loire

Voici l’état d’avancement des démarches alimentaires en RCVL. Le gradient de couleur montre les territoires en PAT en fonction de Lire la suite

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin