Une articulation des projets d’un PAT à différentes échelles, peut permettre une complémentarité et une efficacité des projets. En effet, des actions très locales portées par des chefs de file connaisseurs des enjeux locaux peuvent très bien co-exister avec d’autres projets portés par des collectivités à plus grande échelle.

Le département de Meurthe-et-Moselle a choisi ainsi d’articuler son PAT à deux échelles: l’échelle départementale et l’échelle locale.

 

La Métropole de Toulouse donne une place importante à la coopération territoriale et réalise celle-ci également à deux échelles: à l’échelle de la métropole et des territoires situés au-delà de l’agglomération.

 

 


Dernière modification de cet article : 5 mars 2021

Articles similaires
La prédominance de l’échelle supracommunale

Les nombreux bilans de la planification urbaine et territoriale ont montré qu’il n’y a pas d’échelle pertinente en soi : Lire la suite

Le lien urbain – rural

Christine Caste, encadrée par Christine Margétic, géographe ruraliste et membre fondatrice du RnPAT, a réalisé une étude sur les coopérations Lire la suite

État d’avancement des démarches alimentaires en région Centre-Val de Loire

Voici l’état d’avancement des démarches alimentaires en RCVL. Le gradient de couleur montre les territoires en PAT en fonction de Lire la suite

Découvrez des initiatives de transition alimentaire inspirantes

Voici une sélection d'initiatives agri-alimentaies inspirantes issues de notre carte :   Marçais est une commune du Cher de 300 Lire la suite

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin