La loi EGALIM fixe des exigences d’achats (produits bios et locaux), de lutte contre le gaspillage alimentaire, de réduction de l’utilisation de plastique, entre autre. Ces exigences diffèrent selon les types de restauration collective : scolaire, administrative, universitaire…

Cette publication du Conseil National de la Restauration Collective (CNRC) éclairci les modalités de mise en œuvre de la loi selon chaque exigence.

 


Dernière modification de cet article : 10 septembre 2020

Articles similaires
Les règles sanitaires pour les établissements avec agrément CE

Les règles sanitaires à appliquer lors de l'approvisionnement en produits locaux pour un établissement de restauration collective peuvent varier selon Lire la suite

L’outil « Mon restau responsable » pour fédérer autour du projet

Mon Restau Responsable est un outil destiné à aider les restaurants collectifs qui souhaitent proposer à leurs convives une cuisine saine, de Lire la suite

Sensibiliser et informer les parents d’élèves

Sensibilisation et implication sont toujours les maîtres mots ! L'implication des parents dans la création du nouveau cahier des charges, Lire la suite

Se former avec le collectif « Les pieds dans le plat »

Groupe de formateurs bio initiés par la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB) et par l'Institut de Formation de l'environnement Lire la suite

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin